Les investisseurs étrangers restent séduits par la France de Macron

Selon une enquête de Business France, 82 % des entreprises étrangères jugent que « la France est un pays où il faut investir ». Mais certains s’interrogent sur le rythme des futures réformes.

Deux sondages (une rencontre entre patrons de filiales françaises d’entreprises étrangères) vont dans le même sens. La première, publiée par Business France, l’entité chargée de travailler à l’internationalisation de l’économie hexagonale, réalisée auprès de cadres dirigeants d’entreprises étrangères installées en France, indique que 82 % des personnes interrogées jugent que « la France est un pays où il faut investir » et 83 % estiment que l’Hexagone « engage des réformes pour moderniser son économie ».

Un regard positif
Selon l’étude réalisée par Ipsos pour les Etats de la France auprès du même type de décideurs économiques, 74 % des managers interrogés considèrent que la France est attractive. Les trois quarts d’entre eux portent un regard « positif » sur les 18 premiers mois du quinquennat Macron.

Réformes
Beaucoup de réformes sont appréciées des chefs d’entreprises étrangers, comme la baisse de l’impôt sur les sociétés. Seuls 34 % des patrons interrogés par Ipsos ont l’intention de lancer des investissements en France à la suite des réformes. Il y a donc encore une marge de progression. « Les premières mesures sur le Code du travail ont convaincu nos maisons mères dans la capacité de la France à se réformer », dit Amélie Vidal-Simi, présidente d’Henkel France, dans Les Echos.

Source: Les Echos.